Le Rotary

Qui sont les Rotariens ?

Des hommes et des femmes de tous pays, de toutes races, opinions, cultures et religions dont chacun :

  • dispose d’une véritable responsabilité et représente le mieux sa profession dans la cité ;
  • fait le choix de respecter les valeurs morales fondamentales ;
  • est toujours disponible au service des autres ;
  • a la volonté de créer et de développer un climat de compréhension à travers le monde ;
  • s’emploie à mettre en œuvre les moyens permettant de répondre aux besoins de son environnement ;
  • entend promouvoir et défendre les idées de liberté, de vérité, de loyauté et de dignité ;
  • favorise les contacts et explique ce que signifie pour son environnement le mouvement auquel il appartient

 

Qu’est ce que le Rotary ?

  • C’est un état d’esprit – une philosophie – une expression d’idéal.
  • C’est une règle de vie.
  • C’est une intention d’accord.
  • C’est l’élitisme de la disponibilité et de la bonne volonté.

 

Quelles sont les actions du Rotary ?

Le but du Rotary consiste à encourager et à cultiver l’idéal de servir considéré comme base de toute entreprise par :

  1. Le développement des relations personnelles d’amitié entre ses membres pour leur fournir des occasions de servir l’intérêt général.
  2. L’observation des règles de haute probité et de délicatesse dans l’exercice de toute profession; la reconnaissance de la dignité de toute occupation utile ; l’effort pour honorer sa profession et en élever le niveau de manière à mieux servir la société.
  3. L’application de l’idéal de servir par tout rotarien dans sa vie personnelle, professionnelle et socialeLa comprehension mutuelle internationale,la bonne volonté et l’amour de la paix, en créant et en entretenant à travers le monde des relations cordiales entre les représentant des diverses professions, unis dans l’idéal de servir.

 

Comment fonctionne le ROTARY ?

Par les efforts de plus de 23 000 clubs répartis dans 164 pays du monde et réunissant plus d’un million   de rotariens :

  • Cinq voies de SERVICE mènent aux buts de ROTARY :
    • L’ACTION INTERIEURE,
    • L’ACTION PROFESSIONNELLE,
    • L’ACTION D’INTERET PUBLIC,
    • L’ACTION INTERNATIONALE.
    • L’ACTION NOUVELLES GENERATIONS.

Ce n’est pas sans tâtonnements que, dans un constant souci de perfectionnement, le ROTARY
a lentement, très progressivement, atteint ses buts altruistes, généreux, qui se résument en un mot : SERVIR.

  • Quatre questions jalonnent ces voies (critère des quatre questions)
    • Est-ce conforme à la VERITE ?
    • Est-ce LOYAL de part et d’autre ?
    • Est-ce susceptible de stimuler la BONNE VOLONTE réciproque et de créer de MEILLEURS RELATIONS AMICALES ?
    • Est-ce PROFITABLE à tous les intéressés

 

L’HISTOIRE DU ROTARY

PAUL HARRIS, Fondateur du ROTARYharris2

Pour comprendre la naissance du Rotary, et son succès foudroyant, il faut connaître la personnalité de son créateur. Plusieurs ouvrages ont été consacrés à sa vie à commencer par son propre livre My road to Rotary.

Leur lecture est passionnante, et pas seulement pour les Rotariens, car Paul Percy Harris est le type même du jeune Américain entreprenant tel qu’on le décrit dans les romans du début du XXe siècle, prêt à faire tous les métiers pour découvrir le monde.

Après avoir obtenu son diplôme de Droit, Paul Harris se donna cinq ans pour voyager et acquérir l’expérience de la vie, avant de s’établir comme avocat. Il n’avait pas d’argent et gagna sa vie d’étape en étape. Il fut journaliste à la pige, laboureur, acteur, cow-boy, représentant en marbres et granit.

 

A l’âge de 28 ans, en 1896, il décida de s’établir à Chicago qui était peut-être la ville des Etats-Unis la plus passionnante à affronter, mais certainement pas la plus séduisante. Son esprit d’entreprise lui permit cependant de se faire progressivement une clientèle. En 1905, il était devenu une personnalité connue et appréciée . Il avait énormément de relations mais peu d’amis intimes. Il se sentait isolé dans la foule, surtout en comparaison de l’amitié et de l’entraide qui régnaient entre les fermiers et les commerçants des villages du Vermont de son enfance.

C’est alors qu’il conçut peu à peu l’idée d’un club qui recréerait la même ambiance désintéressée au sein de la jungle des affaires qui était de règle à l’époque. Il existait certes de nombreux clubs à Chicago mais c’étaient généralement des cercles qui ne rassemblaient que des gens de même profession et où les relations restaient superficielles.

Les premiers jours du ROTARY…
C’était le 23 février 1905.
Ce jour là Paul P.Harris convia trois amis à se réunir : Silvester Schiele, négociant en charbon, Gustave E.Loehr, ingénieur des mines, et Hiram E.Shorey, tailleur, dans le but de créer un club qui ferait naître la camaraderie entre les hommes d’affaires de sa ville.
Cette réunion fut la première du premier Rotary-Club du monde.
Le nom ” Rotary ” fut choisit lors des premières réunions. En le proposant, Paul Harris souligna qu’il convenait fort bien à l’idée originelle des membres de se réunir à tour de rôle (” in rotation ” en anglais) dans le bureau de chacun.

La croissance du ROTARY
Assurément, aucun Rotarien de 1905 n’aurait pu rêver que l’idée née à Chicago serait un jour acceptée dans le monde entier. Cinq ans après la naissance du Rotary il existait 16 clubs et environ 1500 Rotariens. Puis, l’organisation devint internationale avec la formation d’un club à Winnipeg, au Canada, en 1910.

En 1920, le Rotary mit pour la première fois pied en Europe continentale à Madrid. En 1990, des Rotary-Clubs ont été formés pour la première fois en Unions Soviétique. En 1989, le Conseil de Législation du R.I. vota la possibilité pour les clubs d’admettre des femmes en tant que membres.

Le nom de Rotary International fut adopté en 1922 ; aujourd’hui le Rotary est présent sur tous les continents avec des clubs dans 200 pays. Il s’agit toujours d’une organisation mettant l’accent sur l’amitié et l’aide à autrui. Le concept s’inspirant du village d’enfance de Paul Harris relève aujourd’hui tout à fait d’un village universel.

 

LA FONDATION ROTARY

La Fondation Rotary – qui est essentiellement financée par des contributions volontaires – est souvent considérée comme l’outil le plus important dont dispose le Rotary en matière d’action internationale.

En effet, chaque année plus de 1 000 boursiers ont, grâce à cette institution, l’occasion de se rendre à l’étranger. Elle finance l’ambitieux programme Polio Plus dont l’objectif est d’immuniser tous les enfants du monde contre la polio. La Fondation permet également à des groupes de jeunes gens appartenant au monde des affaires et aux professions libérales d’observer sur le terrain le fonctionnement des divers secteurs d’activité d’autres pays. En outre, elle finance les Subventions de contrepartie, les centres du Rotary pour la paix et les secours aux victimes de catastrophes.

(Extraits du numéro spécial de la revue “Le Rotarien” – août 2000)

Pour plus d’informations voir : http://www.rotary.org/fr/aboutus/pages/ridefault.aspx